Accueil / Immobilier /

Sogaris fait hôtel à Paris

, par Gilles Solard

L’opérateur d’immobilier logistique lance un magnifique projet en zone urbaine dense de base fret mutualisée et multimodale fer-route dans le XVIIIe arrondissement.

Un projet conçu par Espaces Ferroviaires, la Sncf et la Ville de Paris, qui entendaient développer un nouveau quartier situé sur l’ancienne gare ferroviaire de Chapelle International, le long du faisceau ferroviaire Nord. Ce projet d’opération urbaine de logement a démarré en 2006 et devait comporter un bâtiment logistique. Une première dans une opération d’aménagement. L’appel à projets a été lancé en décembre 2010 et c’est Sogaris qui l’a emporté avec l’architecte Philippe Gallois, du Cabinet Sagl. Pourquoi Sogaris ? « Ce projet comportait de la logistique mutualisée, ce qui nous espérions », explique Jean-Michel Dupeyrat, directeur général d’Espace Ferroviaires, la filiale de la Sncf dont le rôle consiste à valoriser le foncier non utilisé. « La logistique urbaine, nous sommes tombés dedans quand on était petit », répond du tac au tac Jean-Louis Foessel, président du directoire de Sogaris. C’est en effet le créateur de Rungis dont on connaît le rôle dans la distribution des produits frais en région parisienne.
Cet hôtel logistique est en réalité une « boîte » de 380 m de long sur 50 m de large et 7 m de hauteur. Soit une surface de 19 000 m2 de plein pied au rez de chaussée et la même chose en sous-sol, sur une emprise foncière de 24 000 m2. L’absence de quais ouvre la porte à une logistique particulière à base de véhicules de distribution propres. La longueur du bâtiment permettra à un train de 400 mètres d’aborder les quais de nuit, qui seront dans l’idéal exploités en temps partagés par deux opérateurs. « C’est gonflé et pas facile, mais nous nous inventerons un rôle d’arbitre », signale Jean-Louis Foessel. L’intérêt de cette mutualisation réside notamment dans le coût du loyer, qui sera du coup minoré mais Sogaris table aujourd’hui sur 70 € du mètre carré pour ce projet qui a nécessité un investissement de 50 millions d’euros. Quant au sous-sol, il sera dédié à une activité de distribution de produits sous température dirigée. Et le tout sera bouclé par une pépinière d’entreprise, tournée vers des activités logistiques avec un « knowledge center » spécialisé en logistique urbaine.
Passons sur la terrasse du bâtiment qui accueillera un restaurant et sur la toiture végétalisée. Le projet constitue cependant un défi architectural : absorption du bruit du trafic ferroviaire, label HQE, respect de la charte Sncf, flux séparés entre véhicules logistique et voitures, éclairage naturel... Mais c’est un gage environnemental puisque qu’il permettra d’économiser 13 700 camions dans Paris, soit 1,1 millions de kilomètres, 560 tonnes de CO2 et 50% de polluants atmosphériques. Sur le papier, tout fonctionne : le permis d’aménager sera donné en 2012 et l’hôtel logistique devrait voir le jour en 2014.

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 178 - septembre 2019

Stratégies Logistique n°178 est paru.

Hors-série n° 18 - Retail Chain

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Retail Chain, qui s’est tenu à Paris le 10 avril 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n°17 - World Class Logistics

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement World Class Logistics, qui s’est tenu à Paris-La Défense le 5 décembre 2018.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.